J’aime le sexe… J’ai donc choisi l’abstinence !

J’aime le sexe… J’ai donc choisi l’abstinence !

Mon titre peut sembler fou, paradoxal ou même absurde mais il s’agit bien de ma réalité. Préparez-vous pour un blog “Sex, guys, and chastity”, je vous raconte tout !

L’abstinence sexuelle jusqu’au mariage ou chasteté, c’est le fait de réserver l’acte sexuel et ce qui l’englobe dans le cadre du mariage uniquement. C’est un choix que j’ai pris lorsque j’avais 16 ans et que j’honore toujours jusqu'à maintenant. Vous avez bien compris, ça fait 9 ans que je ne me suis pas retrouvé sous la couette avec un garçon. Aujourd’hui, je vous explique pourquoi.

Je n’ai pas toujours été chaste. Avant mes 16 ans, je pensais même que l'abstinence n’était simplement pas possible. Une utopie du temps de nos grands-parents où l’on se mariait à 14 ans. Ceux qui avaient des relations avant devaient vraiment être en chien… Mais dans mon cheminement, j’ai réalisé qu’il était bien plus question de discipline que d’époque. On parle souvent de convictions religieuses quand il s’agit d’expliquer ce choix, mais pour moi, ça été aussi une compréhension différente de la sexualité. Une sexualité que j’aime.

J’ai décidé d’attendre jusqu’au mariage car j’ai envie de me sentir en confiance et de me savoir aimé lorsque je fais l’amour.


Ma seule et unique expérience m’a bouleversé physiquement, émotionnellement mais aussi dans ma vision même de la sexualité. “Pourquoi fait-on l’amour ? Qu’est-ce que cela signifie?” et enfin : “Quel impact ma sexualité a-t-elle dans ma vie?” sont toutes des questions que je me suis sincerement posée suite à cet événement. A cette époque de ma vie, j’étais extrêmement complexée par mon corps et ôter mes vêtements devant lui était quelque chose de très difficile. J’avais peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas lui plaire suffisamment ou de me sentir humiliée. Aussi fou que cela puisse paraître, après avoir passé la nuit entière avec lui, je me suis cachée pour me rhabiller le lendemain matin. Avec du recul, je trouve tellement triste de partager quelque chose d’aussi intime et personnelle que son corps et sa sexualité tout en ne se sentant pas assez en confiance pour montrer son ventre?! C’est malheureusement le cas pour beaucoup de femmes autour de moi qui choisissent, par exemple, de garder leur t-shirt parce qu’elles sont complexées par leurs seins ou d’autres parties de leur corps. Ca démontre pour moi un manque d’équilibre entre le niveau d'intimité vécu lors de l’acte et un manque certain de vulnérabilité dans la relation.


J’ai décidé d’attendre jusqu’au mariage car j’ai envie de me donner entièrement et pleinement à un seul homme.


Après donner sa vie pour quelqu’un, faire l’amour est l’acte le plus significatif pour manifester son amour l’un envers l’autre. C’est la mise en action de l’amour et le partager avec plusieurs personnes rend cette expérience, selon moi, moins significative. Quelle serait la différence entre mon ex petit copain et l’homme avec qui j’ai choisi de passer le reste de ma vie? Si l’acte sexuel est la chose la plus forte pour signifier son amour, j’ai envie de le garder pour quelqu’un de tout aussi significatif, mon futur mari.


J’ai décidé d’attendre jusqu’au mariage pour des raisons scientifiques.


D’un point de vue bien plus pragmatique, l'abstinence ne m’a pas immunisé des peines de coeur mais elle m’a permis de les vivre plus sereinement. Lors de relations intimes, une hormone appelée ocytocine se libère. C’est ce qu’on appelle l’hormone de l’attachement. C’est elle qui nous rend “accros” à l’autre et qui, parfois, nous empêche de rompre avec une personne toxique. On sait que l’on devrait rompre mais on est trop attaché à cette personne pour le faire. Le sexe, joue souvent un rôle majeur dans un tel schéma. Je ne veux pas me sentir coincé dans une relation qui ne serait pas bonne pour moi. Ne faire qu’un physiquement se vit à un niveau tellement plus que physique que je ne tiens pas à me lier de cette façon à une personne autre que mon futur mari et le père de mes enfants.


L’expérience et la compatibilité sexuelle


“Et l’expérience et la compatibilité sexuelle?!” me direz-vous. Contrairement à une idée répandue, je ne crois pas que le sexe soit une performance où il faut absolument présenter de bons résultats à son ou sa partenaire pour rester un “bon coup”.  Aimer ses relations sexuelles avec son partenaire avant le mariage ne nous garde pas de toujours les aimer après. Tout comme bien communiquer avec son partenaire avant le mariage, ne nous garde pas de mal communiquer par la suite. Faire l’amour, c’est grandir et explorer les désirs de l’autre. C’est apprendre à se connaître sexuellement et évoluer ensemble. C’est communiquer ce que l’on aime et ce que l’on aime pas dans une atmosphère de confiance. L’expérience avec plusieurs partenaires, elle, amène souvent de la comparaison et de l’insécurité pour celui moins expérimenté. À se mettre la pression pour performer dans le lit conjugal, on perd la beauté de ce qui est censé se vivre. Pour moi, l’acte n’est pas question de plaisir personnel et performance de l’autre. C’est un don de soi, un échange, un partage dans l’intimité et c’est là je crois qu’on y trouve pleinement du plaisir.


Alors, d’accord ou pas d’accord ? Quels sont les choix que tu as pris pour ta sexualité et tes relations et pourquoi?

Magmoiselle1 Comment