Magmoiselle

Abonnes toi à ma newsletter ici : Je veux m'abonner

 

 

PHILOSOPHIE


Magmoiselle c’est d’abord l’histoire de longs posts Instagram écrit depuis une chambre d'hôpital, avec l’avantage d’occuper mes journées et de me permettre de penser à autre chose que la voisine de chambre se baladant les fesses à l'air ... J'y ai raconté mes combats, mes doutes, ma colère, mais surtout une histoire qui malgré les circonstances vaut la peine d'être pleinement vécue, mon histoire. Suite à ça, on m'a encouragé à écrire davantage, à raconter cette histoire et Magmoiselle est née. J’ai envie d’écrire sur ce qui me passionne, ce qui m’inspire et ce qui m’emmerde. J’ai envie de créer et de rêver grand. Mais ce dont j’ai surtout envie, c’est de vous faire découvrir un peu de mon monde en espérant inspirer un peu le votre.

je me réjouis de partager plus avec toi et de faire un bout de chemin ensemble. N'hésites pas à me suivre sur les réseaux sociaux (@magmoiselledotcom) pour me poser tes questions ou simplement connecter davantage avec moi.;)

Abonnes toi à ma newsletter ici : Je veux m'abonner

 

MON DERNIER MAG

 

 

MESSIEURS, VOICI VOS QUATRE VERITES!

Je devais avoir 12 ou 13 ans quand j’ai remarqué pour les premières fois l’attention des hommes se porter vers moi. Que ça soit des klaxons dans la rue, des sifflements sur le trottoir, des propositions indécentes de parfaits inconnus, des frottements non consentis dans les transports publics, des approches menaçantes ou même des attouchements sexuels, j’ai été exposé très tôt à des comportements que je considérais jusqu’à très récemment encore, “normal”. J’ai été conditionné à une réalité bien triste en vivant dans une norme qui ne devrait pas en être une. Après l’affaire Weinstein*, l’engouement du #metoo*ou encore le hashtag #balancetonporc*, j’ai pris conscience d’une problématique bien plus présente que je ne le pensais. Ça a mis en lumière un sujet jusque là encore très tu et même tabou dans notre société. Ça a libéré la parole des femmes victimes d’agressions et de viols mais ça a également ouvert des débats et des discussions entre femmes, entre hommes et entre femmes et hommes. Dans ces discussions, plusieurs réactions ont émergé des uns et des autres: la compassion pour les victimes, la résilience de celles-ci, mais aussi, le déni, la dépréciation des faits, la généralisation, la colère et enfin l’accusation et la responsabilisation des victimes dans ce qui leur est arrivé. Avec de telles réactions, certains pôles se sont polarisés et c’est parfois devenu les femmes d’un côté et les hommes de l’autre. Je suis pourtant convaincue que les solutions, la guérison et le pardon ne peuvent se trouver qu’ensemble. J’ai donc eu, moi aussi, envie de participer à la discussion en apportant mon humble opinion sur le sujet et en m’adressant cette fois-ci aux hommes en leur exprimant quatre vérités que je crois bonne d’entendre ou de rappeler. (lire la suite...)

 

 

 

 

Abonnes toi à ma newsletter ici : Je veux m'abonner

WhatsApp Image 2018-05-09 at 7.21.55 PM.jpeg